Stories

Yangon et ses pagodes d’or

Les 29 et 30 Avril 2014

Après avoir passé une énième nuit dans un bus avec un chauffeur plus que fou (qui est arrivé avec 1h30 d’avance à Yangon !), nous attendons, depuis 3h30 du matin, que 6h00 arrive pour partir à la recherche d’un hôtel.

Oups ! C’est notre dernier article du Myanmar et nous avons omis de vous raconter l’anecdote qui explique en partie pourquoi nous appréhendons de passer trop de temps dans les transports Birmans : Un jour de l’année 1974, conseillé par son astrologue, le géneral Ne Win décide de changer le sens de circulation et de tout passer à droite. Seul « petit » problème, les volants n’ont pas changé de place. Du coup, vous imaginez ce que peut donner un Anglais qui roule en France… ?? C’est super dangereux !! On n’a aucune visibilité pour doubler !! Et ce n’est pas près de changer car toutes leurs voitures viennent du Japon qui ont les volants à droite. Nous avons quand même eu de la chance car tous les bus que nous avons pris avaient les volants à gauche, et nous aurions surement hésité longuement avant de monter dans un bus de nuit qui auraient eu le volant du mauvais côté !

A 6h, nous attrapons donc un taxi et partons à la recherche de notre dernier hôtel au Myanmar. Nous savions que les prix étaient bien plus excessifs qu’ailleurs et ne sommes pas choqués quand on nous demande 32$ pour une chambre, qui d’ailleurs était très bien. Après un peu de repos suite à cette nuit qui n’en fut pas une, nous partons à la découverte de cette grande ville et de ses nombreuses pagodes.

La ville, construite par les Anglais, n’offre aujourd’hui que des façades décrépites. Sur beaucoup de bâtiments on peut voir que la végétation a repris ses droits, on vous laisse vous en rendre compte sur la photo ci-après. Des odeurs de gazole et de graillon envahissent nos narines. Yangon n’est pas une belle ville, mais déroutante et intéressante car elle est restée à l’écart du développement des mégalopoles asiatiques (à comparaison de Mumbai, Bangkok ou Kuala Lumpur). Elle est toujours la première ville du pays bien qu’elle ne soit plus la capitale et est très connues pour ses pagodes dorées. Les Birmans affluent de toutes part pour venir s’y recueillir. Tout le monde, depuis le début de notre voyage au Myanmar, nous parle de la merveilleuse pagode de Shwedagon, c’est donc naturellement celle-ci que l’on choisit d’aller visiter. Sacrée depuis plus de 2500 ans, cette pagode est une symphonie d’or. Au gigantesque stupa central, s’ajoute des dizaines de pagodons et stupas qui forment comme une forêt de pics dorés. C’est magnifique mais après avoir vu énormément de pagode en 1 mois, on vous avoue que nous avons maintenant du mal à apprécier la splendeur de celle-ci.

A la sortie de la pagode, on croise (comme beaucoup de fois au Myanmar) un cercle de joueurs en train de se livrer à une partie de Chinlon. Vous savez, c’est le sport de balle en rotin tressé très joué en Asie du Sud-Est. Chacun essaye de maintenir la balle le plus longtemps possible en l’air avec 6 surfaces du pied ou de la jambe. Ils ne sont pas tous jeunes mais jouent avec délicatesse et souplesse, on a l’impression d’assister à une danse de rue, c’est très beau !

Nous passons notre dernière journée à l’hôtel à organiser notre itinéraire aux Philippines, réserver nos billets d’avion et discuter avec un moine Tibétain qui nous donna des bons plans pour notre prochaine escale en Chine.

Notre voyage au Myanmar se termine par cette dernière visite, demain nous nous envolons pour de nouvelles aventures. Sachez que nous n’avons pas passé une journée de ce voyage sans être ébahis, stupéfaits. Les premières impressions ne sont pas seulement de l’émerveillement devant une nation qui s’ouvre à peine au tourisme, mais aussi une atmosphère, des odeurs, une gentillesse et une hospitalité sans défaut. Ce seront des moments qui compteront et marqueront pour longtemps nos mémoires.

Map Location

Leave a comment

Current day month ye@r *

Recevez de nos nouvelles directement par mail!

Incrivez votre email ci-dessous: