Stories

Good Kidnapping de 4 jours à Palomino

Du 14 au 17 Octobre

Sous une forte chaleur humide et écrasante et après une bonne demie-heure de marche, nous prenons un petit bus qui nous emmènera pour 8000 COP chacun vers les « vrais » caraïbes, à Palomino.  Il nous arrête le long de la grande route et nous voilà parti pour 45 minutes de marche en direction de la plage avec bien évidemment nos gros sacs. Il fait super chaud, on a rien mangé c’est donc assez difficile, Lety est à 2 doigts de tomber dans les pommes. Alexis se charge donc de rechercher un hôtel seul et sans sacs. Après avoir fait le tour des hôtels en bord de plage, il se rend vite compte que tout est assez cher ici. Nous choisissons donc de rester dans un dortoir à l’hôtel « Dreamer » pour quand même 50 000 COP à 2 (on trouve normalement des chambres privées à 45 000 Cop pour 2). L’avantage est qu’il a une piscine et qu’il est très propre. Le temps passe vite, on a juste le temps de faire un plouf et d’aller diner un repas franchement pas bon mais pas trop cher.. et qui surtout nous permettra de connaitre l’Endroit..

Avant de rejoindre les bras de Morphée, nous passons une bonne soirée à jouer à Famiglia et Citadelle (voir notre article sur les jeux à emporter en voyage ).

Le lendemain, surprise !! On nous demande gentiment de partir du dortoir car il a été réservé la veille au soir. Bien évidemment personne ne nous a demandé notre avis alors que nous avions bien précisé que nous allions rester 1 ou 2 nuits. La fille de la réception nous dira que c’est de notre faute car nous aurions dû réserver plus tôt. On ne nous y reprendra pas, on fera plus attention la prochaine fois dans les dortoirs. L’hôtel en lui-même était plutôt sympa mais cette histoire nous reste en travers de la gorge, faite donc attention si vous allez là-bas car le personnel manque sérieusement de respect vis-à-vis de ses clients.

Nous repartons avec nos sacs sur le dos, mais tout ça n’est finalement pas si grave, car nous retournons où nous avions diné la veille (Playa Praha), négocions un peu beaucoup (la femme de l’hôtel est super sympa) et finalement obtenons une super cabane, privée, avec salle de bain ouverte sur l’extérieur, piscine face à la mer, hamacs et  bar, le tout pour 70 000 Cop au lieu de 90 000Cop. C’est un peu au-dessus de nos moyens mais comme nous sommes à la plage nous ne dépensons quasiment rien.

Nous ne pensions y rester qu’une seule nuit, mais étant presque seuls dans l’hôtel avec un personnel super gentil et une belle plage de palmiers face à nous, nous ne pouvons pas résister à rester plus longtemps.

Nous y passerons donc 3 nuits de plus et nos journées se résument à se reposer,  se baigner à la piscine et de la plage, manger de super bons « riz coco », jouer, bref profiter de ce bel endroit. Nous découvrons que les « costeños » jouent énormément aux dominos, et boivent beaucoup d’aguardiente, alcool d’anis typique de la Colombie.

Nous avions pris nos habitudes, aller à la petite boutique sur le chemin de la plage pour s’approvisionner en légumes, fruits, brioche et thon pour nos sandwichs thon-mayo-légumes du midi, et notre petit déjeuner. Nous étions super bien !

Nous serions bien restés encore plus longtemps mais nous avions également hâte de visiter le reste de la Colombie.. Donc on reprend nos sacs et la route en sachant que l’on reviendra un jour.

A voir aussi:

Les jeux de l’Amérique Latine

Map Location

Comments To This Entry.
  1. Jeanne j Jacques novembre 17, 2013 Reply

    Gros bisous les loulous j espère que tout vas bien…??? Ici il fait froid l hiver arrive gros bisous


Leave a comment

Current day month ye@r *

Recevez de nos nouvelles directement par mail!

Incrivez votre email ci-dessous: