Stories

Bohol, pas de bol!

Du 6 au 9 Mai 2014

Après une nuit plus que mauvaise dans un bus bondé, nous sommes arrivés à 4h du matin à Manille et nous nous rendons directement à l’aéroport. Il est alors très tôt, peut-être trop tôt pour que nos cerveaux fonctionnent normalement, et on se trompe de terminal, ce qui nous oblige à reprendre un taxi pour rejoindre le nôtre (alors qu’il y avait des navettes gratuites…). On était vraiment fatigués!

Lorsque nous avions réservé notre billet d’avion pour nous rendre à Cebu, nous ne savions pas à quelle heure nous allions arriver avec notre bus de nuit et dans le doute, nous avions réservé un vol à 14h. Quelle bonne idée nous avions eu!! Nous avons maintenant 10h à attendre alors qu’il y a des avions depuis 8h du matin qui décollent pour Cebu! Air Asia nous confirme que nous ne pouvons pas modifier notre heure de vol, nous prenons donc notre mal en patience et  nous installons dehors puis à l’intérieur du bâtiment (sans clim!) pour attendre 14h. Pendant cette longue attente, nous mettrons notre blog à jour et essayerons sans succès de tirer de l’argent… On ne comprend pas pourquoi mais rien à faire, nos 2 cartes refusent de nous donner le moindre billet. On se rassure en se disant que c’est cette banque-là qui a un problème mais ne comprenons vraiment pas ce qui se passe, lorsqu’en atterrissant à Cebu, on teste tous les distributeurs de l’aéroport et, même scénario, rien ne se passe! Nous sommes obligés de changer une partie de nos euros d’urgence et prenons rapidement (enfin comme on peut car ce jour-là il y a beaucoup de monde qui attend) un taxi en direction du port car nous voulons prendre le dernier ferry pour l’ile de Bohol. Nous arrivons juste à temps pour prendre celui de 18h et pour se faire avoir par les porteurs de sacs qui nous feront payer pour mettre nos sacs dans le ferry alors que ce n’était absolument pas obligatoire! La traversée se passe plutôt bien et en arrivant, on décide (erreur!) de rester dans la ville de Tagbilaran pour tenter de régler le lendemain notre problème de banque. Nous trouvons un hôtel à un prix raisonnable et avec un mac do juste à côté. Ca ira bien pour ce soir, on a hâte d’aller se coucher et on espère que demain sera un jour meilleur.

Nouvelle journée, nouveau test pour retirer de l’argent et nouvel échec. Nous avons essayé quasiment toutes les banques de Tagbilaran (on y a consacré presque 2h) mais rien à faire, aucun distributeur ne veut nous donner de billets. Nous nous rendons à l’évidence: c’est avec notre banque que nous avons un problème. Nous leur écrivons un petit mail pour savoir ce qu’il se passe et partons tout de même passer l’après-midi à la plage de Alona sur l’ile de Panglao (accessible par un pont). La plage est belle mais il y a énormément de bateaux sur presque toute la plage. Nous allons donc nous poser dans un petit coin sans bateaux et nous relaxons pour le reste de la journée. En rentrant à l’hôtel, un mail de notre banque nous attend: c’est bien eux qui ont bloqué notre carte car ils se demandaient si c’était bien nous qui effectuons des retraits aux Philippines!!! Cela fait 9 mois que l’on voyage et jamais personne ne s’est préoccupé pourquoi il y avait des retraits partout dans le monde (bien que notre agence de Lyon soit parfaitement au courant!). Bref, ce n’est pas grave, nous pourrons tirer de l’argent normalement dès lendemain. Nous sommes bien soulagés.

Sur l’ile de Bohol et particulièrement à Tagbilaran, nous croisons de nombreux jeepney (sorte de mini bus collectif) ainsi que des tricycles qui sont les tuk tuk philippins et que l’on empruntera très souvent. Ils sont toujours très colorés et ont du coup eu le droit à des séries de photos!

Sur l’ile de Bohol, en plus de la plage d’Alona Beach, il y a deux points d’intérêt: le premier est que l’on peut y voir les plus petits primates du monde : des tarsiers, le second est que dans le centre de l’ile, il y a un paysage bien particulier que l’on appelle les “Chocolate Hills”. Nous consacrons donc une journée pour aller découvrir ces curiosités. Pour cela, nous louons un scooter et partons sur les routes de Bohol. Nous trouvons rapidement le centre de conservation des Tarsiers et aurons la chance d’en voir 3 dont un qui était plutôt prêt de nous. Les tarsiers sont des primates qui peuvent tenir dans la main, ils dorment le jour et chassent la nuit. Pour cela, ils peuvent faire des bons de plus de 5m! Ils sont solitaires et peuvent tourner la tête à 180° car leur yeux ne bougent pas. Ce sont réellement d’étranges petites bêtes que l’on peut assimiler à des gremlins. Comme ce sont des animaux en voie de disparation, le centre est là pour les protéger.

Nous reprenons ensuite la route pour nous rendre vers les Chocolate Hills. Tout se passe bien jusqu’à la ville de Loboc qui se situe le long de la rivière de Bohol. Un tremblement de terre a eu lieu en octobre 2013 juste après le typhon (qui n’a d’ailleurs pas fait trop de dégâts dans cette zone de l’archipel des Philippines) et a détruit, entre autres, l’église et le pont de Loboc. Pour traverser la rivière, nous devons maintenant faire un grand détour. Comme il est déjà tard, nous ne voulons pas risquer de nous perdre et décidons de rentrer et ne pas aller voir ces fameuses Chocolate Hills. C’est dommage car c’est l’attraction de Bohol, mais on reste prudent et prenons la direction de la côte.

La route que l’on emprunte commence plutôt bien mais après quelques minutes, on commence à s’enfoncer dans la forêt sur un chemin de terre, on demande alors notre direction à une dame du coin qui elle nous confirme que c’est bien la route pour rejoindre….. Bon on vous avoue que vu l’état de la “route » (si on peut l’appeler comme ça), nous aurions dû faire demi-tour. Nous avons mis plus de 1h pour faire 5km, avons manqué de tomber plusieurs fois et  avons bien sur fini par s’engueuler! Bref, ce n’était franchement pas une bonne idée et cette journée ne sera franchement pas une des meilleures de l’année! On essayera quand même de lui donner une petite note positive en allant manger (encore!) un mac do et repartir pour la plage d’Alona pour la soirée.

Nous attendions les philippines avec impatience car c’est notre spot plage du voyage et ça ne nous fait franchement pas plaisir de perdre notre temps avec les banques et à se perdre sur les routes en scooter! C’est donc décider demain on part de Tagbilaran pour aller vers Anda beach à l’est de Bohol.

Nouvelle journée, nouvelles aventures… Nous étions prêts à partir pour Anda Beach, et au dernier moment nous avons changé d’avis! Pourquoi vous demandez vous? Car sur internet nous ne trouvons pas de supers hôtels sur la plage à un prix raisonnable (notre petit rêve du moment) et nous n’avons pas très envie de faire 4h de route en bus pour être encore déçus. Nous savons néanmoins qu’un ferry “lent” mais beaucoup moins cher que les quotidiens part demain soir pour Siquijor, et comme nous avons envie de partir vite de Bohol, c’est donc une bonne option qui s’offre à nous. En attendant, nous repartons (encore!) à Alona Beach mais avec nos sacs cette fois ci pour y passer la journée et la nuit. C’était déjà nettement mieux que les jours précédents et passons une journée bien tranquille à la plage. Nous trouverons même un super endroit le soir pour prendre l’apéro: pour une bière commandée, ils nous offrent 2 rhum coca… aller comprendre!

N’oublions tout de même pas que nous sommes sur Bohol pas de bol… du coup il fallait bien que quelque chose nous arrive aujourd’hui… Et bien le ferry que nous voulions prendre le lendemain soir est… complet!!! On ne s’y attendait pas mais alors pas du tout, et nous sommes supers déçus. Nous avons alors 2 options: soit attendre jusqu’à dimanche le prochain ferry lent, soit partir le lendemain matin avec le ferry quotidien mais qui coute 4 fois plus cher… On ne réfléchit pas trop et on craque pour le ferry du lendemain. Nous voulons rompre le mauvais sort que nous nous trainons depuis que nous sommes arrivés à Bohol et profiter enfin des Philippines!!!!

Map Location

Comments To This Entry.
  1. Amélie B. juillet 6, 2014 Reply

    Rrooh vous faites effectivement tout tristounets sur certaines photos! Pourtant l’apéro au rhum coca sans avoir dormi en général ça mets plutôt la patate ! J’espère que le mauvais œil s’est retiré de vous pour la suite !

    Des bises!

    Ps: les tarsiers font un peu peur non?


    • Alety juillet 7, 2014 Reply

      T’inquiète on a retrouvé le smile juste après.. lit notre post sur Siquijor et tu verras, on a découvert notre petit paradis!


Leave a comment

Current day month ye@r *

Recevez de nos nouvelles directement par mail!

Incrivez votre email ci-dessous: